content

Ressources partagées par MAINTENANCE PERFORMANCE

Comment mesurer l'efficience d'un plan de maintenance préventive et comment savoir si des optimisations sont envisageables?
Quels sont les éléments constitutifs d'un plan de maintenance préventive pertinent et optimisé?

Toutes ces questions ont du sens à être posées et un intérêt à ce qu'on s'y attache. Cependant, cet aspect n'est pas toujours considéré comme prioritaire dans la gestion des plans de maintenance, malgré la détection de certains signaux d'alerte. Faisons le point sur cette situation et tâchons de vous apporter certains éclaircissements.

 

Déceler le potentiel d'optimisation sous-jacent

Sur de nombreux sites industriels, la politique de maintenance et plus particulièrement la maintenance préventive ne sont pas tout à fait efficientes.

Sur une partie de ces sites, les responsables sont conscients du problème mais ne savent que faire.
Sur une autre partie des sites, les responsables n'ont pas une pleine connaissance des impacts d'une telle situation et solutionner cet aspect n'est dès lors pas dans leurs priorités.
Enfin sur une dernière partie des sites, c'est le contexte général qui contribue à inhiber la détection du problème.

Le point commun à cet état de fait, n'est pas tant la zone géographique, la culture ou le encore le type d'installations mais plutôt une incompréhension quant à l'efficience d'un plan de maintenance préventive.

 

Évaluer l'efficience des plans de maintenance préventive

Nombre de responsables de maintenance considèrent que leur politique de maintenance est orientée vers une maintenance préventive puisque des plans de maintenance préventive sont d'application sur leurs équipements. Ce seul constat est source de satisfaction pour les responsables du site dès lors que les actions sont établies et définies. Seule la constation de retards dans l'exécution de ces plans, générant un accroissement du 'back-log' d'ordre de travail, peut conduire à remettre en question l'efficience des plans de maintenance préventive.

 

Lorsque l'on identifie les raisons de ces retards, ces mêmes responsables sont unanimes pour désigner les pannes comme étant la source principale du problème.

Ainsi, le rétablissement des fonctionnalités des équipements, tout à fait logique pour permettre aux équipements de recouvrer leur capacité de production, prend le pas sur l'application et l'optimisation de la maintenance préventive. L'amélioration continue des plans de maintenance préventive s'en trouve complètement annihilée.

Le traitement des défaillances sur les différents équipements contribue à faire sortir du 'back-log' certains ordres à réaliser. En raison de facteurs tels que les retards cumulés et la survenue de défaillances, il se retrouve amputé d'ordres de travail non-exécutés. Son volume est ainsi globalement stabilisé et son inflation semble maîtrisée sans que cela soit un signe positif pour autant.

Bien que cette solution soit appropriée pour répondre à une urgence opérationnelle, cette gestion du 'back log' ne constitue pas sur le long terme une solution efficiente vis à vis de la maintenance préventive.

 

En réalité, maintenance réactive ou préventive?

Dès lors, la question à se poser pour évaluer la situation sur un site et révéler d'éventuelles optimisations est la suivante:

Réalisez-vous de façon inchangée et depuis plusieurs mois, les mêmes plans de maintenance préventive sur des équipements ayant subi une défaillance?

 

Si oui, vous êtes dans un schéma où la maintenance réactive est prédominante sur la maintenance préventive. Cette dernière n'est pas efficiente et l'équipement n'est pas dans un état de maintenabilité approprié à sa fonction et à son usage. L’exécution d'actions de maintenance préventive sur de tels équipement n'a pas pour vocation de restaurer cet état de maintenabilité. Par conséquent, la fiabilité des équipements ne peut que se dégrader.

Il convient, dans un premier temps, de détecter les équipements étant dans cette situation. Les installations concernées doivent être configurées pour être remises dans leur état de maintenabilité initial. Ensuite, la mise en place d'une maintenance préventive efficiente permettra d'assurer une fiabilité optimale.

 

D'autres indicateurs révélateurs pour approfondir

Afin d'affiner cette approche, d'autres indicateurs peuvent être passés en revue pour confirmer ce résultat:
Le nombre d'heures prestées en maintenance préventive augmente-t-il lorsque le nombre d'heures prestées sur les urgences augmente?
Le nombre d'heures prestées sur des travaux d'urgence est- il à un niveau acceptable?

 

Pour approfondir l'analyse de l'efficience de votre maintenance préventive, révéler des pistes de progrès et implémenter une politique de maintenance préventive efficiente, de nombreux challenges sont à relever. Le premier est de prendre conscience de la possible existence de pistes d'amélioration. Pour les autres, nos experts pourront vous assister dans cette démarche d'amélioration.

 

MAINTENANCE PERFORMANCE est spécialiste de l'optimisation des performances en maintenance et en gestion des actifs industriels.

 

MAINTENANCE PERFORMANCE est un accélérateur de performances permettant d'améliorer rapidement la compétitivité de ses clients.

 

Obtenir votre offre

Evaluer votre niveau de performances

 
e-max.it: your social media marketing partner